Bob Rikkar

Milonga du soir, mercredi 29 juillet

Danseur de Tango depuis une dizaine d’années, le besoin d’exprimer la technique de danse acquise a porté Bob vers la musique. DJ dans l’Ouest depuis 2013, son programme musical est le reflet de l’émotion de la danse. Lents ou rapides, les rythmes peuvent être entrecoupés de nuances suaves ou mélancoliques donnant à la danse du Tango la passion qui le caractérise. Cela s’applique particulièrement à la période de l’Age d’or (1940-1955) qui offre à la fois des tangos rythmiques (D’Arienzo, Biagi, Donato…) et des tangos mélodiques (Laurenz, De Angelis, Pugliese…). C’est le répertoire privilégié de Bob, souvent en instrumental, parfois chantés car le recours à la voix offre une autre dimension à l’expression du tango. Quelques orchestres contemporains font aussi partis de cette programmation pour leur qualité musicale et leurs interprétations plus sophistiquées des standards. Rythme et Passion, qu’il s’agisse de tango, de valse ou de milonga, sont les mots -clefs de sa programmation, donnant à la milonga une couleur à la fois festive et intimiste.

DJ Wim

Milonga d’après-midi, jeudi 30 juillet

Wim Mestdagh est Tango DJ en Belgique et en France, du nord (Lille) au sud (Toulouse), de l’est (Jura) à l’ouest (Bretagne)! Danseur depuis 23 ans et DJ depuis 16 ans, il aime à se nourrir de ses expériences de danseur pour musicaliser en fonction des danseurs : “Je veux donner envie de danser et de continuer à danser. Je compose des sélections pour créer une bonne ambiance et un bal dynamique.”

René Bui

Milonga du soir, répertoire traditionnel, jeudi 30 juillet

Danseur depuis 18 ans et enseignant professionnel de tango depuis 14 ans, organisateur de milonga à Paris, René commence à musicaliser il y a une douzaine d’années sur Paris. Avec une large préférence pour la période 1935-1955 appelée l’Âge d’or, ses tandas sont construites sur un cycle classique de Tango/Tango/Vals/Tango/Tango/Milonga formant un cycle d’un peu plus d’une heure. Les quatre orchestres piliers (Di Sarli, D’Arienzo, Troilo et Pugliese) font évidemment partie intégrante du set. Une place de choix est accordée aux tangos chantés. Viendront s’y glisser au cours de la soirée quelques tandas plus contemporaines pour varier les plaisirs et avec une attention toujours portée aux tanguera·o·s sur la piste. Car René prend soin d’ajuster constamment sa musique pour créer une dynamique de bal, l’idée étant de ne pas confondre celle-ci avec une énergie qui serait purement rythmique et physique. Son objectif étant que la piste reste « full toute la soirée » mais que boire un verre tout en écoutant du tango soit aussi un plaisir partagé.

Elodie d’Angers

Milonga du soir, répertoire Nuevo, jeudi 30 juillet

Elodie danse le tango depuis 2006, auquel elle s’est initié jusqu’en  2009 dans les milongas d’Ankara, où se mêlent tangos traditionnels d’Argentine et de Turquie, mais aussi le meilleur du tango-électro en vogue à l’époque. C’est forte de ce métissage qu’elle mixe depuis 2018 les musiques dites « alternatives ». Non écrites pour le tango elles permettent pourtant d’explorer toutes les possibilités données par cette formidable technique de marche improvisée à deux qu’est le tango. Elodie construit ses sets comme elle le fait depuis le début : selon son intuition, à l’oreille et au coup de cœur. Bien que préférant se passer de cortinas, elle tient à organiser ses sets en tandas cohérentes, conçues comme des camaïeus d’émotions se suivant de façon logique et harmonieuse ou de façon plus contrastée, selon les besoins des histoires qu’elle souhaite chuchoter aux danseurs, dans l’espoir qu’ils se les approprient et les transforment avec leur énergie et leur créativité. Une proposition à ouvrir ses horizons, une invitation au voyage: intérieur, dans la re-connection à ce qui nous émeut, mais aussi voyage vers l’ailleurs, avec une sélection de musiques venues des 4 coins de la planète.

Lire une interview d’Elodie ici.

DJ Jeanine

Milonga d’après-midi, vendredi 31 juillet

Jeanine Tempereau muscialise régulièrement depuis 2010 au Allumés du tango à Nantes ainsi que dans tout l’ouest de la France. Elle propose un voyage musical dynamique, fondé sur le répertoire des années 35 à 55. Ses cortinas pétillantes sont un lien apprécié, au service du plaisir et du bien-être des danseurs. 

Midas DJ

Milonga du soir, vendredi 31 juillet

Midas Ramirez une longue expérience de DJing dans les milongas et les marathons en Espagne et en Europe. Sa sélection musicale, qui couvre toute l’histoire du tango, ainsi que son approche qualitative du son et le soin qu’il met à improviser chaque tanda selon l’énergie de la piste, font de son style, simple et direct, un son reconnaissable entre tous!

DJ Bomboncito

Milonga d’après-midi, samedi 1er août

Bénédicte , alias DJ Bomboncito, passe la musique depuis 2015, une quinzaine d’années après avoir découvert la danse qu’elle a étudié en Europe et dans les milongas traditionnelles de Buenos Aires. Elle organise en Belgique, depuis 7 ans, une rencontre de milongueros, ‘la Cita de los Amigos, avec son mari, Jens-Ingo Brodesser, collectionneur de vinyls et 78 tours de tango.
Dans ses sets, elle recherche l’énergie spécifique à chaque thème pour les combiner en une tanda qui raconte une histoire. Car le tango est une manière de transformer les émotions de la musique et des paroles en expression artistique, créant cette harmonie parfois parfaite entre les partenaires et la musique. Ses tandas sont comme un voyage au centre de votre vie, émotion après émotion.  

http://www.dj.bomboncito.be

Michel Exposito

Milonga du soir, samedi 1er août

Michel vit et enseigne le tango à Nantes et danse… partout où quelques notes flottent dans l’air. L’énergie, la joie et l’émotion sont les moteurs qui façonnent ses choix en tant que DJ. Le dialogue avec la piste les oriente ensuite. La milonga est vécue comme un voyage, avec ses moments intenses, profonds ou sautillants, entre ces univers temporels que constituent les tandas. Variées, classiques ou surprenantes, elles constituent des ensembles travaillés dans l’esprit d’une cohérence interne, d’une logique de danse respectée de l’entrée dans l’abrazo jusqu’aux dernières notes. Enfin, les cortinas qui scandent la soirée, essentielles au voyage, reflètent l’esprit de fête que Michel aime sentir dans les milongas qu’il musicalise.

Benoit dit « le Rouge »

Milonga de despedidad, dimanche 2 août

Benoit propose une musique axée sur les rythmes rapides, puisant principalement dans l’immense répertoire du tango argentin. Il dispose de nombreux titres inédits et restaurés par ses propres soins. Il pense que le bal est un moment social que l’on peut influencer à l’aide de tandas construites de manière homogène. Mais en proposant des changements radicaux entre chaque tanda (couleur, humeur, époque, rythme), il crée la surprise et pousse les danseurs vers de nouveaux domaines.

Pour recevoir les dernières informations sur le Festival, abonnez-vous à notre lettre d’information en cliquant ici 
et/ou rejoignez le Groupe Facebook Festival Tango par la côte en Finistère pour interagir avec les organisateurs, les artistes et les festivaliers.